A travers une approche expérimentale, Stéphanie Billarant , photographe, découvreuse de techniques, confie son travail comme un voyage au-delà des repères.Ses photographies interrogent la vision.Le réel est manipulé aux point qu'ilien devient parfois abstrait. Stéphanie  parle du lent déroulement du temps,  des ombres, donc de la lumière, de la couleur et de leurs trajectoires.

L’artiste est actuellement en pleine renaissance : cela se sent, s’éprouve. La sensualité est subtilement présente. Chaque image répond au « comment dire » de Beckett et exprime un univers d’exploration de la solitude et du silence que l’image fait danser. Les fantasmes d’explosions sont plus que jamais présents au sein de la douceur ouatée et de la gaze. Les photographies ne sont plus des lieux mais des étendues sans prises. Des corps d’aurore ou de crépuscule vibrent d'immobilité par la lumière.  La femme y devient le monde entier. Une brèche est ouverte. Elle renvoie l’univers par bouffées dans une zone soustraite aux rites de la vitesse pour ceux de l'attente.  

Elle affiche une grande maîtrise technique, propose un travail sans retouche après la prise de vue, figuratif, mais dont la force d’abstraction s’impose d’emblée.
 Avec la série Quantum, elle s’amuse avec la lumière, s’y plonge, danse avec elle. Ses photographies initient un parcours dans ces parts de réel qu’elle refuse de nommer.

Stéphanie nous introduit dans ses images ; elle fait du voyeur son complice - ce qui explique la douce sauvagerie de ses œuvres. Elles sont animées de l'énergie de l’espoir qui  pousse au questionnement.  Surgit une "abstraction" particulière produite par la qualité technique des prises et les visions de la créatrice. Le monde devient le seuil du visible porté à l’extrême : chaque épreuve le met en tension. Voici la poésie lumière de l’éphémère, de l’ineffable et de la vie. Les photographies confrontent à l'étonnement stupéfiant  d'où elles sortent et que nous recevons. Voici une forme d’extase nue contre le chaos.

Jean-Paul Gavard-Perret

EXPOSITIONS

2018    octobre-novembre/Musée Boesch - La Baule (photographie)

 

2017     juillet-aout/Art Escale - La Baule (photographie)

            septembre/ Gallery 71- New York (photographie)

 

2016     mai/ Invité festival Photo Munsingen -Suisse (photographie)
             juillet/Festival Voies off – Arles (photographie)

             septembre/ finaliste du concours Pink Ribbon Award – exposition collective itinérante (photographie)

            

2015     mars-avril / Le Purgatoire - Paris (photographie)

             Salon Art3F- Nantes (photographie)

             

2014     novembre/Interieur Altitude - Thônes (photographie et peinture)

             juillet / off voies off - Arles (photographie)

             

2013     avril / Art Paris, Grand Palais - Paris (photographie)

             octobre / Elle Design Tour - Nantes (photographie)

             décembre / Galerie le Rayon Vert - Nantes (photographie)

2012     juin / Loire Patio Bureau - Nantes (photographie)

             octobre / Corinthian Yacht Club - San Francisco - USA (photographie)

2011     mars / La Maison de l’Avocat – Nantes (photographie)

             mai / Marie-Christine Roussel – Paris (photographie)

             septembre / Galerie Arts Pluriels – QPN Off -Nantes(photographie)

             

2010      mai / La cachette d’Alibabette – Nantes (photographie)

              

       

  • Facebook Classic
  • Twitter Classic
  • Google Classic
  • RSS Classic